BornToBe Around The World

Site perso de BTB
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ... et le réveil sonna ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Mer 13 Sep - 10:48

Mais parce que, mon cher Nithael, Saint Jory et ta maison, je connais bien!
Profite donc d'avoir un pote "ailleurs" pour aller te faire voir "ailleurs"! Wink

BTB · La vérité est ailleurs

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Mer 13 Sep - 20:52

OK Mulder...j'aime le principe !! J'espère que tu seras joignable à tt moment !!! Les câbles se pètent facilement avec moi !!!

- Nithael - Il faut que je reste mesuré, il faut que je reste mesuré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 14 Sep - 12:23

Nithael a écrit:
- Nithael - Il faut que je reste mesuré, il faut que je reste mesuré...
Laughing Laughing Laughing
Hahaha fuis ton naturel, et il revient au galop!!
Je t'enverrai par message privé comment m'appeller quasi gratis depuis la France...

BTB · Connecting People

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 12 Oct - 17:04

J'ai fait un rêve de fou il y a quelques jours!! Je l'ai écrit, mais je l'ai oublié à Barcelone. Dès que j'y retourne et que je me connecte, je le poste...

BTB ¤ Zzzzz

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 19 Oct - 18:40

Bon. L'est trop long : Flemme (j'ai enfin réussi à caler ce smiley Razz )

Je vais donc, pour vous faire patienter - vue la pression que je reçois tous les jours Suspect -, vous offrir quelque bribe de cette nuit...

Georges Clooney
Après le boulot, je vasi à un resto buffet libre, seul, et je me retrouve derrière Georges Clooney dnas la queue. Il se retourne et me suggère un plat. Nous voilà en train de taper la discute - et en espagnol. Il est super cool, ce mec, en fait!
Un petit peu plus tard, apparaît derrière moi Laureen, mon ancienne colloc, qui en me voyant avec G.Clooney devient profondément jaloux - ce qui me procure une certaine satisfaction...
G.Clooney et moi allons nous servir et manger ensemble.

Mon frère fait du cirque
Alors que je me ballade sur une place magnifique d'une ville inconnue, apparaît mon frère avec une combinaison moulante, violette, des pompes vertes et un tutu bleu ciel (d'un goût certainement exquis en Angleterre, mais ignoble dans le reste du monde). Partagé entre l'envie d'exploser de rire, la surprise et l'indignation la plus complète, je lui demande, l'air de rien le comment du pourquoi.
Il me répond vivement de dégager le passage, visiblement préocupé et concentré. Dans la minute qui suit, il s'intègre dans une troupe de (très) jeunes saltimbanques qui miment de façon ridicule (parodique?) et en quelques mouvements un film (du genre : un gamin s'avance et rugit en levant les bras : c'est le Roi Lion). Je me laisse aller par le mouvement et me retrouve à mimer moi aussi des films...

BTB · Le Fou

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 2 Nov - 17:10

- Le tour du monde des rêves : 1er chapitre -

Rêve du 07/10/06 - Yougoslavie

Je suis dans un bus, à l'arrière. Je sais que nous sommes dans les hautes montagnes, en Yougoslavie, bien que les gens dans le bus et en dehors soient tipés magrébin. Je suis le seul touriste, ja'i juste mon sac à dos militaire sur moi.
On traverse un désert de terre et de pierre très humide, pour entrer dans un village. La route est très suprenante : elle a pile poil la largeur nécessaire pour que le bus traverse ce village dans des couloirs de maisons grises, marrons ou noires.
Tout d'un coup, on entend un gros craquement. Tout le monde panique, et met la tête entre ses genoux, comme l'a conseillé le chauffeur. Pourtant, je me lève pour savoir ce qu'il se passe et regarde entre les toits des maisons et celui du bus. Je vois seulement un grand fleuve, que je n'avais pas remarqué avant, sur lequel on va déboucher, inévitablement. Le bus, à peine sorti du couloir, fonce à travers le fleuve. Evidemment il ne passe pas, et le bus est bloqué en plein milieu, par les cailloux. Rapidement l'eau entre dans le bus et tout le monde le fuit.
Pour ma part, j'avais remarqué en amont du fleuve un paysage magnifique, alors je sors à peine du bus, et monte sur un rocher pour prendre une photo. Je vais jusqu'à l'autre rive, et en touchant un rocher que je sentais plein de vie, vois en flash comment des hommes pré-historiques, puis des hommes de l'antiquité et ainsi de suite jusqu'à nos jours, ont vécu dans cette vallée. Je reviens tranquillement au bus, où restait le chauffeur, qui était une femme. Je lui demande en espagnol où est-ce qu'elle me suggère d'aller, pour visiter. Elle me répond en franglish qu'elle a peur de rentrer dans son village toute seule, et que si je lui permet de me suivre, elle me fera faire une super visite de la région pour 60% du prix original. J'accèpte.
On sort du bus, qui était toujours accidenté et gisait, droit, pourtant, au milieu du fleuve.
On passe par une petite vallée. Le décors est très étrange : il est assez gris et sombre et est à la fois humide et poussiéreux. Pourtant, de temps en temps apparaissent quelques arbres, très verts, et de toutes façons le paysage est magnifique. On débouche sur un grand édifice, tout en hauteur, blanc, de pierre et qui a l'apparence d'une église sans en être une. On entre.
Bizarrement, il y a, à l'intérieur, quelques touristes, disposés tout autour de l'unique pièce carré. Je regarde les murs blancs en pierre, magnifiques, en faisant le tour de la pièce, ignorant les autres touristes. Je cherche un bon angle pour prendre une photo, puis un appareil, parmi les trois jettables qu'il me semblait avoir remplis à Venise, et mon numérique, et prend enfin deux photos. S'approchent alors deux touristes : une femme et une fille, que j'identifie comme la mère et la soeur de Bitauch. Elles me disent qu'elles m'ont préparé à manger, me tendant l'assiette pleine - je les remercie - et que Bitauch tente actuellement de m'envoyer un message. Je les suis jusqu'à un pan de mur où il y avait deux robinets d'eau. Il s'agit d'un système de communication en morse où il faut appuyer sur l'un pour avoir un court et sur l'autre pour avoir un long. Finalement je m'y perds, vu que je ne me rappelle que de quelques lettres seulement, et retourne avec ma guide.
Elle discutait avec quelqu'un, qui semble lui donner des conseils dans une langue que je ne connais pas, et que je suppose être du yougoslave, bien que cette personne soit également d'origine magrébine. J'en profite pour revenir vers la vallée, prendre une photo que j'avais oublié de prendre, et reviens à l'édifice blanc. Ma guide m'attendais.
Nous continuons donc et au tournant d'une colline, nous voilà dans un espace naturel entouré de roches rouges-orange, sur un sol de gravier et de sable orange vif. Entre deux grosses excroissances rocheuses, surgit un énorme if, lumineux, maître de cette surprenante vallée. Je prend du recul pour le saisir avec mon appareil photo, quand s'approchent de moi trois pakistanais qui proposent de me prendre en photo avec l'if - je refuse - puis me proposent des dromadaires pour ma guide - je refuse également en leur expliquant que c'est mon épouse. Je mets mon bras autour de son cou et l'emmène avec moi, en s'éloignant d'eux.

BTB · Voyage

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Ven 3 Nov - 0:55

... Euh ! ... C'est choquant...c'est quoi encore ce putain de rêve...tu comptes faire bcp de chapitres comme celui-là...parceque je crois que t'es à donf là...tu peux pas faire mieux, je pense...à moins que tu me piques qqe ondes par ci par là...Piouf ! Ce truc !!! Le résultat de tt un voyage !!!

- Nithael - Moi rêve plus en ce moment !!! Grrr !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Ven 3 Nov - 15:06

Ouahhahahaha!!!
Non, rassure-toi, je peux faire BIEN PIRE!!!!!!!!
Celui qui vient à continuation l'est beaucoup plus!!
D'ailleurs, j'hésite à le mettre, tellement il me fait honte...

BTB · Rêveur voyageur

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Ven 3 Nov - 20:23

Et voilà le gros, sans censure, ou presque... Wink

- Le tour du monde des rêves : 2ème chapitre -

Rêve du 01/11/06 - Maroc

Sur les toits de Marrakesh. Par équipe de deux, se joue un espèce de volleyball sur les toits. Pour cette rencontre, trois toits participent, avec deux équipes sur chacun d'eux, séparées par un filet (un filet plus grand sépare également les toits) - il y a donc six équipes. Le système de rotation et de circulation du ballon intra-toits et inter-toits est à la fois simple et compliqué, et à chaque manche, une équipe est éliminée. Poulpe et moi formons l'équipe "Mega-Style", bien connue dans le milieu comme étant une équipe ridicule mais efficace.
Nous jouons tranquillement. Dû au système de rotation du ballon, qui a changé de toit, vient la pause - dûment convoitée et chérie par les deux coéquipiers durant toute leur scolarité.
Je regarde alors ailleurs, distrait. Je balaye des yeux chaque toit, lorsque, stupéfait, je constate que sur l'un d'eux est en train de se tourner un film x. Puis encore sur un autre, légèrement plus loin. Et sur un troisième, un couple fait l'amour, mais de façon (plus ou moins) privée.
Après une démonstration géniale de mega style, où le ballon termine sur l'un des toits où se tournait un porno, Poulpe et moi sommes éliminés et devons aller récupérer le ballon. Mais le ballon a disparu. Je dois donc aller enquêter dans le studio de film x.
Je descend du toit et me retrouve dans une salle obscure, où les murs ne sont que des stores en bois verts et où l'on peut percevoir des silhouettes qui s'enfuient à ma vue, derrière eux. Je continue donc discrètement, sans faire le moindre bruit. Je suis en costard noir, tel James Bond, mais en guise de flingue, je tiens dans la main un pinceau. Je débouche sur un petit jardin, très sombre et fermé, lui aussi. Je sens que je suis en danger car je perçois une présence, très proche de moi, mais invisible. Je ne suis pas nerveux, bien que j'appréhende sa venue. Une minute plus tard, sorti du néant, un clown m'amène avec vivacité, mais en douceur, dans un kagibi. Là, il me dit que je suis recherché par le général Red et son armée du Ruban Rouge. Que je dois faire attention et me trouver un partenaire pour m'accompagner dans ma mission. Pour celà, je dois trouver la porte cachée de la perception. Et il disparaît.
Je réfléchis : "trouver la porte cachée de la perception". Après une minute de réflexion, j'arrive au raisonnement suivant : si elle est cachée de la perception, c'est qu'elle est dans l'obscurité. Ou que c'est une porte abstraite, imaginaire...hum...ou les deux! Twingo! Je comprends alors que je dois dessiner la porte avec le pinceau que j'avais dans la main! Je peinds alors, à la peinture blanche, les contours de la porte sur un mur noir. Elle se matérialise alors et je la pousse.
Une fois à l'intérieur, [mon rêve est à présent vécu en espagnol], une voix off me donne la bienvenue et me dit que pour élucider le mystère des tournages de film X sur les toits de Marrakesh, rien de mieux qu'une partenaire dans ma missionm et qui ait été actrice porno par le passé - j'acquiesse [ Mr Green ]. La voix me prie d'aller jusqu'au grand écran et de définir ma partenaire selon certains critères à ma convenance. Après les caractéristiques psychologiques, viennent les caractéristiques physiques. Devant l'évantail de possibilités, je remercie la voix off qui me répond "De rien" en catalan. Je la choisi grande (1m75), métis, les cheveux très noirs, lisses et longs. Les yeux d'amande noirs, et une bouche sensuelle, en plus d'un corps superbe (y a le choix, on va pas se priver).
Arrive le moment où je dois choisir les bas [je rentre alors dans une espèce de monde virtuel]. Elle se matérialise alors, nue, afin de mieux voir si ça lui va bien ou pas. Elle se met donc à quatte pattes devant moi, me tournant le dos. Apparaît un premier modèle de culotte rouge, qui s'enfile automatiquement sur le corps de la modèle. Il suffit que j'effleure la culotte, pour quelle s'enlève, et qu'une autre s'enfile à son tour. Ainsi desuite, jusqu'à ce qu'une pulsion incontrôlable me pousse à lui faire un cunnilingus (depuis derrière, je le rappelle), entre deux changements de culotte. A ma surprise, elle réagit en se tortillant et en disant que c'est interdit. Je lui demande alors pardon et continue mon "labeur". Mais une autre pulsion me vient, et je lui fait de nouveau un cunnilingus plus prononcé, pour lequel elle ne bouge ni ne bronche pas pendant un petit moment, profitant du plaisir que je lui procure. Comme je le lui fait par derrière, par accident, une léchouille effleure son anus.
Elle se resaisit alors, bouge, se retourne et s'assit en face de moi. Le modèle virtuel a pris vie. Elle me dit qu'elle apprécie beaucoup, mais que ça devient trop intime et que pour aller plus loin, elle veut un engagement sincère - j'accèpte [ Mr Green ]. Elle poursuit en disant qu'elle doit demander l'autorisation à son créateur pour s'émanciper. Bien que je lui affirme que c'est moi qui l'ai créée, elle s'adresse à la voix off, qui refuse, allant à l'encontre de ce qu'il m'avait dit lorsque je suis entré dans la salle virtuelle. Dès qu'il a fini de me le dire, il passe Je Suis Désolé de Jeff Buckley comme musique de fond. Je me tourne alors vers ma créature qui me regarde l'air triste, et me dit qu'à sa grande peine notre histoire ne pourra pas exister. Je quitte alors la salle virtuelle, tandis qu'elle pleure.

BTB · Dieu que j'aime dormir... Mr Green

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Lun 6 Nov - 3:50

Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!
Mais c quoi ce truc !!! Rah, je suis perverti ça y est !!! Mais c...Mais non, mais non, c pas possible de rêver de truc pareil !!! Moi aussi j'en veux !!! Merde...je m'incline là...c trop fort...mais bon...le réveil n'a pas dû être facile...

- Nithael - Mais...mais...je repart dans mon lit tiens !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Mar 28 Nov - 14:21

Ce week-end à Salamanque a été super prolifique en rêves de ouf, avec une mention spéciale à celui du 26 novembre cheers , que je considère comme étant l'un des meilleurs que j'aie faits!
...
Oui mais je n'avais pas prévu de quoi tout retranscrire...
En pleurs

BTB · Qui va se concentrer très fort pour essayer de se rappeller.

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Ven 15 Déc - 3:44

Bon, j'ai oublié celui de Salamanque, mais voici celui d'il y a quelques nuits.

Bon alors asseyez vous bien et laisser libre cours à votre imagination : c'est un mélange de La Planète des Singes et de West Side Story Very Happy

La planète a été détruite par ces putains d'Américains et d'Irakiens qui s'envoyaient mutuellement des bombes atomiques, ainsi que leurs alliés; ensuite sont intervenus les Chinois et les Nord-coréens contre l'Europe; la Russie en profitait pour se venger des Etats-Unis, etc. Enfin bref, un bordel qui a conduit à éteindre la quasi totalité des formes de vie sur la planète. Ce qu'il y a de bien, c'est que j'avais survécu parce que je m'étais caché dans une grotte énorme qui mène au centre de la terre.

Une nouvelle race humaine s'est développée en quelques années (une race plus pure, et mieux adaptée à son environnement) dans les forêts d'Amérique du Sud - le berceau étant celui de Misiones [région au nord-est de l'Argentine] Very Happy.
Je passe la première partie de mon rêve à chercher le reste de l'humanité - étrange sensation que celle de se sentir l'unique représentant de sa race. J'arrive à Misiones. Là, je rencontre Feli [une argentine que j'ai déjà évoqué dans ces colonnes]. Alors bien sûr, si vous vous rappelez La Planète des Singes, vous imaginerez donc bien une nana super sexy avec ses vêtements de sauvageonne.
Comme dans le film, les singes nous prennent en chasse. Ceux-ci, au lieu d’être habillés comme le seraient des hommes civilisés, ils le sont comme l’étaient les indiens d’Amérique. Ils arrivent à notre hauteur et nous attrapent dans leurs filets. Nous arrivons à la ville des Singes. Elles est très bizarre, et c’est là qu’intervient la partie West Side Story : tout le décors est comme celui du film, d’ailleurs leurs habitants sont aussi habillés de la même façon que dans le film. Very Happy Pour marcher, au lieu de le faire de la façon maladroite des singes, ils le font en dansant et il y en a même qui chantent Very Happy Excellent.

Bien, maintenant, mon environnement change un peu et je suis en train de chercher Feli, préoccupé par son sort Smile
Tout le décors est maintenant celui de Brazil (de Terry Gilliam), c’est-à-dire très urbain, uniquement composé d’immeubles très collés, froid, étouffant. Un peu chaotique.
J’arrive dans un quartier un peu bizarre et malsain. Il y a des singes voyous de tous les côtés. Mais ces singes sont bizarres : il n’ont presque pas de poils…

Je décide d’entrer dans un grand immeuble, par pure intuition.
Cet immeuble est très particulier : il est très haut, mais vide. Ou presque : il y a juste des escaliers le long des murs qui montent, montent, montent. Donc je monte Smile
En fait, je suis le seul qui monte : il y a beaucoup de gens dans ses escaliers, mais tous descendent. Ca ne m’inquiète pas mais trouve tout de même ça curieux ; je continue à monter.
J’arrive presque au sommet (je ne suis pas fatigué, trop bien dans les rêves), où il y a des toilettes. Evidemment il y a une queue énorme [Nithael, je t’interdit] devant celui des femmes Smile cependant je trouve le moyen de m’approcher de la porte, convaincu que Feli est à l’intérieur.
Quand la porte s’ouvre, je jette un œil. Je la vois en une fraction de seconde. Du peu que j’ai vu, je sais qu’elle aussi m’a vu et qu’elle avait un regard paniqué. J’essaie d’entrer mais c’est impossible : plus je fais d’efforts ; plus il y a de femmes qui sortent des toilettes, bloquant ainsi le passage. J’arrête pour réfléchir. Je monte au sommet de l’immeuble. Il n’y a rien, ni une porte ni rien. Cependant il y a toujours quelqu’un qui apparaît derrière moi. J’essaie de trouver le passage caché à tâtons, mais sans résultat positif. Je commence à descendre, et à dix mètres des toilettes, je vois Feli sortir, accompagnée par deux femmes grandes vêtues de noir. Elle essaie de m’appeler mais elle est devenue muette, et ses gardes l’obligent à avancer.
Même histoire : plus je cours, plus il y a de gens qui s’interposent. Au bord du désespoir, et à la surprise de tous, je prends mon élan autant que me le permet la largeur des escaliers, et je cours jusqu’au bord des escaliers puis saute…Moment éternel de lévitation jusqu’à ce que je retombe sur les gardes de Feli. Elles restent assommées et je prend Feli par le bras jusqu’en bas ; j’anticipe le même processus qu’auparavant et je nous fais sauter jusqu’en bas, entre les escaliers, où apparaissent des plateformes volantes exactement dans les positions idéales pour qu’on arrive en bas sans problème.
Nous sommes en bas. Elles continuent à nous poursuivre alors nous courons jusque dehors de l’immeuble. Nous sortons du centre-ville et volons un camion pour fuir par l’autoroute qui a des murs pour cacher combien les zones urbaines sont moches (comme dans le film Brazil). En voyant que personne ne nous a suivi, nous nous regardons et crions notre joie.

Et ainsi se termine le rêve, exactement trois secondes avant que ne sonne le putain de réveil. Very Happy
HAHAHA je prends toutes les influences des films que je vois et des livres que je lis et j’en alimente mes rêves.
Dans ce rêve, j’ai identifié les films :
- La Planète des Singes
- West Side Story
- Brazil
Et les livres:
- Le Grand Secret, de Barjavel (l’un de mes livres préférés)
- Colère, de Denis Marquet (également l’un de mes livres préférés)
Et je crois que c’est tout.
Ensuite il manque l’interprétation du comment et du pourquoi des associations… Very Happy


Sientese bien y dejan exprimirse su imaginación : es una mezcla entre El Planeta de los Simios y West Side Story Very Happy

El planeta ha sido ya destruido por esos putos Norteamericanos y Irakis que se tiraban bombas atómicas mutuamente y a los aliados; y se metieron luego los Chinos y los Nortekoreanos con los Europeos; Rusia aprovechaba para vengarse de EEUU, etc. En fin, un quilombo que llego a extinguir casí todas las formas de vida en el planeta. Lo bueno, es que yo había sobrevivido por haberme escondido en una cueva gigante que llega al centro de la tierra.

Una nueva raza humana se desarrolló en tan solo unos años (o sea una raza más pura, mejor adaptada a su entorno) en los bosques de Sur America - la cuna es la de Misiones Very Happy.
Entonces bueno, yo paso toda la primera parte de mi sueño buscando al resto de la humanidad - extraña sensación aquella de sentirse el único miembro de mi raza. Llego a Misiones. Alli, encuentro a Feli. Y claro, no sé si han visto The Planet of the Apes, pero la chica que acompaña el heroe es super sexy en su vestido de salvaje (jajaja estabas así, Feli).
Tal como en la película, nos cazan los simios, que al lugar de estar vestidos como lo estarían hombres civilizados, lo estan como lo eran los nativos ("indios") de Sur America. Nos alcanzan. Nos cog... Smile nos atrapan con sus redes. Llegamos a la ciudad de los simios. Es muy rara, y es aquí que viene la parte de West Side Story : todo el decorado es como aquello de la pelí y de hecho los ciudadanos estan vestidos igual. Very Happy Para caminar, al lugar de caminar de la manera torpe de los simios, lo hacen bailando y algunos incluso cantan Very Happy Excelente.

Bueno, cambia un poco el entorno y ahora ando buscando a Feli, preocupado por su suerte Smile
Todo el decorado es ahora aquello de la pelí Brazil (de Terry Gilliam), o sea muy urbano, solo edificios muy pegados, frío, agobiante. Un poco caotico.
Llego en un barrio un poco raro y malsano. Hay simios golfos por todas partes. Pero esos simios son un poco raros, ya que casi no tienen pelo...

Decido entrar en un gran edificio, por intuición.
Este edificio es muy peculiar: es muy alto y muy ancho, pero vacío. O casí: solo hay escaleras pegadas a las paredes que suben y suben y suben. Así que subo Smile
De hecho, soy el único en subir: hay mucha gente en esas escaleras, pero todos bajan. No me preocupa pero lo encuentro muy curioso; sin embargo sigo subiendo.
Casí llegado a la cima (no estoy cansado, que fuertes los sueños), hay un baño. Por supuesto hay una fila enorme delante del baño de las chicas Smile sin embargo procuro acercarme de la puerta, convencido de que Feli esta dentro.
Cuando se abre la puerta, echo un vistazo. La veo en un cuarto de segundo. De lo poco que he visto, sé que tambien me ha visto y que tiene una mirada panicada. Intento entrar pero es imposible: cuantos mayores esfuerzos hago, más chicas salen del baño, bloqueando el pasaje.
Me paro pensando un poco. Subo a la cima del edificio. No hay nada, ni una puerta ni nada. Sin embargo, siempre sale alguien detras de mi. Intento encontrar el pasaje escondido a ciegas, pero sin resultado positivo. Empiezo a bajar, y a diez metros del baño, veo salir a Feli, acompañada por dos mujeres altas vestidas de negro. Intenta llamarme, pero se ha vuelto muda, y sus guardias la forzan a avanzar.
Misma historia: cuanto más corro, más gente se pone delante de mí. Al borde de la deseperación, y a la sorpresa de todos, doy tantos pasos atras como me lo permite la anchura de las escaleras, y corro hacia el borde de las escaleras y salto... Momento eterno de levitación hasta que me eche encima de las guardias. Se quedan atornidos y llevo a Feli por el brazo hacia abajo; anticipé el mismo proceso que antes así que nos tiro hacia abajo, fuera de las escaleras, donde aparecen plataformas volantes exactamente en las posiciones ideales para que llegemos abajo sin problema.
Ya estamos abajo. Nos siguen persiguiendo y corremos hacia fuera del edificio. Salimos del núcleo de la ciudad y robamos un camion para huir via la autopista que tiene paredes para esconder lo feo de las zonas urbanas (como en la pelí Brazil). Al ver que nadie nos esta persiguiendo, nos miramos y gritamos nuestra alegría.

Y aquí acaba el sueño, exactamente tres segundos antes que suene el puto despertador. Very Happy
JAJAJA tomo todas las influencias de las pelís o de los libros que veo o leo y alimento mis sueños con ellas.
En este sueño, he identificado las pelis:
- Planet of the Apes
- West Side Story
- Brazil
los libros
- Le Grand Secret, de Barjavel (autor francés, y uno de mis libros favoritos)
- Colère, de Denis Marquet (autor francés, y uno de mis libros favoritos también Smile )
y creo que es todo.
Luego falta la interpretación del cómo y del porqué de las asociaciones...Very Happy


BTB ¤ Sweet dreams are made of this...

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Lun 29 Jan - 1:26

J'ai plusieurs rêves à mettre mais là, pas le temps...so, See yA !!!

- Nithael - Lala avec Junko dans ses rêves !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 12 Avr - 15:00

J'ai remarqué que depuis que je suis rentré du Portugal, je n'ai pas passé une nuit sans que le Portugal n'apparaisse dans un de mes rêves...
Reviennent le plus souvent les plages, la route dans les terres, entourées de longues plaines vertes valonnées et arborées. Puis des gens que j'ai rencontré ou simplement remarqués, observés.

C'est beau de rêver d'exotisme, quand ici, il pleut...

BTB

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Dim 15 Avr - 13:57

Ben moi, il fait beau et je rêve de ma "Boss" Jane...mais dans ces rêves nous sommes souvent séparés et jamais sur la même longueur d'ondes...qu'est-ce que cela indique, je sais pas et sur le net, ya pas moyen de trouver un site correct sur les significations des rêves, so...
Mais j'ai remarqué que les paysages ont une importance capitale dans tes rêves, cela indique peut-être le fait que tu sois né pour voyager, moi c'est plutôt les personnes qui font office de point d'encrage dans mes rêves, le problème est de savoir ce que cela représente pour moi avec mon esprit contradictoire et tout et tout, car je ne suis pas un modèle de sociabilité, alors dès fois je me demande si en forçant un peu le truc, serai-je un gars accésible et apprécié...??? Piouf, cela faisait longtemps que je n'avais pas réfléchi de cette manière tiens...je m'arrête là pour le moment...
Sweet dream baby et see ya !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Lun 16 Avr - 12:24

Nithael a écrit:
Ben moi, il fait beau et je rêve de ma "Boss" Jane...
Rah là là, ça doit pas être easy à gérer, ça...Very Happy
Nithael a écrit:
Mais j'ai remarqué que les paysages ont une importance capitale dans tes rêves, cela indique peut-être le fait que tu sois né pour voyager
Tiens oui, j'avais jamais fait gaffe...
Nithael a écrit:
moi c'est plutôt les personnes qui font office de point d'encrage dans mes rêves, le problème est de savoir ce que cela représente pour moi avec mon esprit contradictoire et tout et tout, car je ne suis pas un modèle de sociabilité, alors dès fois je me demande si en forçant un peu le truc, serai-je un gars accésible et apprécié...???
C'est possible, parce que dans mon cas, par exemple, je déteste prendre des gens en photo: toujours des paysages. "Ben achète-toi des cartes postales" me retorque t-on souvent. Mais les cartes postales n'ont aucune âme, aucune personalité. TA photo, c'est toi qui l'as faite, parce que tu as senti quelque chose pour ce qui est photographié à ce moment-là. Au mieux une photo de la personne avec qui je suis ou de moi-même, pour le souvenir, mais ça s'arrête là.
Bon, mais je pars en trombone, là (j'ai réussi à resté poli Smile ).
Nithael a écrit:
Sweet dream baby et see ya !!!
Revenons aux rêves, donc.
Cette nuit, j'ai fait un rêve totalement psychédélique (si vous me permettez cette expression), que j'intitulerai (facile, certes):

Quand Sonne le Glas

C'était une fête permanente. Dans une énorme rue pavée, où les maisons qui la bordent sont alternativement une maison du sud de la France, une maison catalane, une maison portugaise, etc. etc. La rue était très très large, avec une topographie impossible: en aucun endroit elle n'était plate, et toujours en montée ou en descente. Les gens étaient tous vêtu dans un style moyenâgeux chic - proche du style des persos de Final Fantasy IX - et très extravagant.
J'étais la plupart du temps avec Serginho, et je rencontrais au fur et à mesure des personnes que je connais : Kathy, bien sûr, mais même ces dingues de AmyLee accompagnée de son layounet.
Je décide de remonter la rue jusqu'au bout: il y a une espèce de château super space que je voulais aller voir (c'est en fait le château de Sintra, près de Lisbonne, encore plus bizarre car transformé par mon imagination et mon interprêtation propre de celui-ci). Les gens continuent de s'activer autour de moi: il y en a déguisés en monstres bizarres et filiformes (qui ressemblent à des déguisements que j'avais vu lors du carnaval de Madrid). Ils me stressent, et le rêve commence à devenir stressant. Tout était plein de couleurs, maintenant, tout devient gris; les gens courent tandis que d'autres sont au ralenti et me jugent du regard. Le côté froid et soudain est, je pense, inspiré de Inland Empire que j'étais allé voir hier matin.
Une espèce de compte à rebours se met en place: un brouillard blanc vient du bas de la rue où tout le monde continue sa fête devenue macabre et monte doucement mais sûrement vers le haut de la côte (le même brouillard stressant qu'il y a dans Le Chien des Baskerville (Sherlock Holmes), de sir Arthur Conan Doyle, que je venais de finir avant de dormir. Au brouillard blanc s'ajoute le clocher du château qui commence à marteller très fort comme pour ordonner quelque chose à toute la vallée (je pouvais à présent voir au-delà de la ville: c'était les plaines de l'Alentejo, région du Portugal; c'étaient les même plaines, mais au lieu d'être du vert si joli naturellement, elles étaient grises).
Je me dépêche: les cloches sonnent toujours plus fort; le brouillard se rapproche. Il n'est qu'à quelques pas; le décompte des cloches en est à 9; la porte du château se referme: il y a là la lumière; je suppose donc que là est ma salvation.
Je me mets à courir. Le brouillard me talonne, maintenant; "dooong": 10; "dooong": 11.
Je suis à quelques mètres de la porte; le brouillard à déjà envahi mes chevilles; l'ultime balancement termine sa fase ascendante. Ma main touche la porte; le brouillard a atteint mes genoux; la lumière qu'abrite la porte m'aveugle presque, tandis qu'entre deux faisceaux, je distingue le battant de la cloche qui s'approche au ralenti pour donner plus de puissance au son qu'elle produira...
DOOOONG
"Tilululilululi" : Et le réveil sonna...

BTB · Le gars dont les rêves sont en synchro avec son réveil

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Mer 4 Juil - 20:51

Bon, pas mal de temps depuis le dernier rêve...
En voici un, de cette nuit.

Rêve du 04/07/07 - Tour du monde (série "- Le Tour du Monde de Rêve -")

Après une journée de travail normale, je quitte le bureau puis me dirige vers la station de métro. Au lieu de prendre la ligne 8 comme d’habitude, je prends, sur un coup de tête, la ligne1, qui m’amène à la gare.
Arrivé à la gare, je m’aperçois que celle-ci a changé et qu’elle est enclavée dans une espèce de grotte géante. Je rentre quand même. Il n’y a que deux voies. L’une mène à mon appart, l’autre en Serbie. Je me dirige vers un magasin de fringues, m’achète quelques trucs un peu plus décontractés que mon costard, et me dirige vers la deuxième voie.

Le train est assez étrange : l’intérieur est celui des cabines téléphériques de Valparaiso, c’est-à-dire assez large, avec des bancs incrustés qui longent les parois vertes. Mais comme les wagons sont plus longs, il y a régulièrement des excroissances qui sortent des murs en proposant des espèces de bancs à quatre places, dont deux tournent le dos aux deux autres. Je rentre. On peut voir depuis la queue jusqu’à la tête du train sans aucune difficulté, malgré la séparation des wagons. Il y a peu de monde : nous devons être une vingtaine tout au plus. J’aperçois une jolie blonde qui rentre en même temps que moi.
Je me rends compte qu’il s’agit de Jelena Ivanovic*. Je me dis donc que ce n’est pas la peine de faire le canard : une fille comme ça ne s’intéressera pas à moi – pis que j’adore son prénom, aussi. Néanmoins, je vais m’asseoir sur le banc à quatre places, où Jelena occupe la première (près du mur), laissant deux personnes entre elle et moi. Le temps passe, et lors du premier arrêt, à proximité de Valence, les deux personnes entre Jelena et moi descendent. J’observe alors celle qui occupe mon esprit depuis que je suis monté dans ce train. Elle est habillée très décontractée, de manière sobre et réservée, sans trop de maquillage. Tandis que je l’observais, elle se retourne vers moi. On reste quelques secondes à se regarder dans les yeux, puis son sourire illumine son visage. Elle penche légèrement sa tête sur le côté et en avant puis me salue, toujours avec ce magnifique sourire. En moi, j’exulte : je la trouve super mignonne et en plus elle a un beau sourire. Elle s’adresse à moi en un espagnol un peu vacillant, mais avec un accent tout à fait charmant. Elle me demande comment je m’appelle, où je vais, etc. Enfin bref : nous entamons une conversation normale, légère, étrangement naturelle, comme si on était devenus copains immédiatement : nous nous parlons avec aisance, rions de bon cœur, et nous rapprochons.

Le moment était extrêmement agréable. Nous parlons voyages, et juste quand je lui demande quelle serait sa prochaine destination, le train s’arrête. Nous sommes arrivés à Wadi Doan, au Yemen. Elle enfile une burka pour ne pas choquer la population locale et s’accroche à mon bras pour se faire passer pour ma femme, tout en arborant un petit sourire espiègle. Nous déambulons dans la petite ville et louons un chameau pour se balader dans les alentours. Une fois un peu plus engagé dans le désert, elle retire sa burka et se jette sur moi par derrière : elle m’enlace en passant ses bras sous les miens et attire mon buste vers elle avec ses mains posées sur ma poitrine, puis repose sa tête sur mon dos. Nous continuons à nous balader. Nous arrivons à la grande ville de Sana’a, où elle a dû remettre sa burka et où nous cherchons la gare. Nous arrivons juste à temps et le train part. Dans le train, elle se montre fatiguée et se blottis dans mes bras pour se reposer… J’ai l’impression que nous communions dans un sentiment de bien-être total, libéré de tout souci ; simplement à profiter du moment, et d’attendre de voir quelle serait la prochaine destination.

Le train s’arrête de nouveau. Nous descendons. Nous nous retrouvons exactement dans la place du centre historique de Gênes, en Italie. Nous faisons le tour de la fontaine, et j’aperçois alors Mathilde, sur le bord de la fontaine, avec son mec, d’un air presque indifférent. Je m’approche quand même pour la saluer. Elle m’entraîne un petit peu plus loin et l’expression de son visage change : elle a l’air à présent plus content de me voir. Nous discutons un peu, tandis que je m’aperçois que Jelena est restée en retrait, se doutant bien de qu’il il s’agit. Je demande alors à Mathilde de m’excuser, mais celle-ci essaie de me faire du charme. Je la dévisage et lui explique qu’après tant de temps à m’ignorer, pourquoi voulait-elle encore me faire du mal, alors qu’elle a son mec à côté, et moi, ma conquête qui m’attend. Elle essaie de me dire quelque chose, mais force à fond sur les mimiques qui me charmaient à chaque fois. Je la fuis. Lorsque je vais voir Jelena, je la vois en train de discuter chevaux avec Poulpe. Je salue Poulpe, qui est surpris de me voir là. Nous discutons tous les trois en anglais, et j’arrive à glisser à Poulpe, la bouche à peine entrouverte sur le côté, que Jelena et moi étions sur le point de sortir ensemble. Il ne peut réprimer un léger rire et dit, la bouche à demi ouverte sur le côté « OK, mon canard. Désolé. » et nous propose de faire une partie de paddle.
Jelena se montre peu enthousiaste. Je la prends à part et lui demande ce qu’il y a. Elle me répond qu’elle aimerait que nous retournions au train. Je prends alors congé de Poulpe et accompagne Jelena à la gare. Elle me prend la main. Je me retourne alors vers elle : tout d’un coup, nous ne sommes plus à Gênes, mais sur une plage sauvage près de Faro, au Portugal. Je la regarde alors dans les yeux. Elle ne dit rien et se contente de me regarder elle aussi. Le soleil est couchant, le vent soulève nos cheveux et elle me dit qu’elle a vécu le plus beau voyage de toute sa vie. Je la serre alors contre moi et commence à l’embrasser du bout des lèvres…

… Mais ce putain de réveil de merde vient tout foutre en l’air !!! Bordel, un rêve aussi parfait…

BTB ¤ Zzzzz

*: Le nom est un mix entre Ana Ivanovic et Jelena Jankovic, deux joueuses de tennis serbes. Il s'agit, dans le rêve, de Ana Ivanovic.

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 5 Juil - 14:35

C'est moi où les Cédric de signe Saggitaire sont des putains d'addict(s) du romantisme pure et dure à la sauce face à face dans les yeux seul au monde dans un décor de rêve où tt est possible et imaginable...
En tt cas, un train pareil ça fait rêver...masi jamais tu t'arrêtes au japon...t'as peur de pas repartir après ou quoi !!!

-NTL- Putain l'amour, c'est trop beau...comment faire sans !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 5 Juil - 17:23

C'est marrant parce que ça fait deux fois que je rêve soit-disant de pays baltiques, et que j'atteris dans un pays arabe... (Rêve Yougoslavie)

Pour le Japon, je sais pas. Je crois que j'ai peur que ça fasse comme avec l'Australie: Mathilde y avait vécu un an, et m'en a tellement parlé qu'il y a moins d'exotisme à aller là-bas. Et le Japon, ça me ferait chier d'en perdre l'exotisme, alors peut-être que je m'autocensure involontairement... scratch

BTB ¤ Il faudrait rencontrer un autre Cédric Sagitaire pour se fixer...

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Ven 6 Juil - 3:47

Qu'est-ce que vient foutre l'autre Cédric Sagitaire dans tt ça...
Moi, j'crois que l'exotisme du Japon, je l'ai perdu il y a bien longtemps...J'veux dire que j'en ai vu tellement de truc, que je pense...une fois sur le territoire nippon, qu'il n'y aura plus le sentiment d'un total dépaysement...
Mais espérons que je me trompe !!!

-NTL- Nippon ga ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strato
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Mer 11 Juil - 16:53

En parlant de Nippon.... (MDR)

J'suis parti trois jours dans les Landes, seul, la semaine dernière... avec mon petit appareil photo ! Suite à ces trois jours, j'ai rejoint des potes à la montagne, à Luchon ! Le TFC y jouait un amical le soir (on ne le savait pas)... On va les voir ! Ils jouent contre une sélection régionale composée de joueurs évoluant en 4è et 5è division (CFA, CFA2 quoi) ! ((score final : 7-0))

Parmi ces joueurs-là, un Nippon ! Very Happy

Il m'a trop fait triper, il était tout petit... très vif (forcément), et très très discret ! J'aimais beaucoup et sur la fin, j'me suis pris à le supporter à lui, seul contre tous !

Fin du match : tout le monde court vers les joueurs du TFC pour autographes et photos ! Moi ??? Bof, ça ne m'intéresse pas plus que ça même si c'est toujours sympa (disons que tout le monde les harcelait donc ça m'embêtait un peu de m'y m'être, ils devaient être fatigués et las à force) ! Du coup, j'ai quand même couru... ((au grand étonnement de mes potes)) mais pas vers les joueurs du TFC... vers le Chinchaïo ! J'lui ai demandé son autographe ! Et, là, il me répond :
"Oh... er... My name, or ?" ! Le type ne parlait pas un mot de français !!! Et j'ai quand même eu son autographe... UNIQUE !!!!!!! Puisqu'il m'a écrit son nom mais... en Japonais !!!!!!!! --> ce qui donne un autographe avec des symboles japonais de haut en bas !!! cheers

Méga classe !!!

J'me suis tout de même permis d'aller prendre une photo avec lui à la sortie des vestiaires, ce qui l'amusa beaucoup... (ainsi qu'à son agent)

Me voilà avec un autographe unique, que je dois à ma connerie !!!! En tout cas, celui-là, j'vais le garder longtemps ! Yihiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BornToBe
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Mer 11 Juil - 20:36

Razz Mouahah trippant!
Il devait pas en revenir, le gonze.
Du coup, t'es aussi allé voir Marseille ou pas...?

BTB ¤ ... et sinon on peut aussi créer une rubrique sport dans Le Bar...

_________________
"L'omnipotence du présent annihile le passé et transcende le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobedech.free.fr
Strato
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 12 Juil - 3:20

Non, en effet, il n'en revenait pas !!! Cela dit, j'étais rassuré quand il m'a souri avec bcp de considération et avec un peu de gêne mais, c'était une gêne... comment dire ?! Disons qu'il aurait pu croire que j'faisais tout ça pour me foutre de sa gueule vu qu'il n'est pas connu du tout et qu'il n'a joué que très peu dans le match !!!!!! Enfin, voilà, en gros - même si c'est mal expliqué : j'ai été rassuré qu'il ne me prenne pas pour qqun qui me foutais de sa gueule ! Car ce n'était pas le cas contrairement à ce que je pourrais laisser croire !

Donc, du coup, oui, j'suis allé voir l'OM aussi ! J'ai un maillot entièrement dédicassé ! Wahouuuu (lol)

J'ai vu quelques entraînements et un match amical ! Voilà ! V de Victoire


__ Bonne idée la rubrique sport ! Diiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nithael
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 639
Age : 33
Localisation : Dublin...
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 12 Juil - 13:29

Vas-y fait voir l'autographe du nippon là, moi ça m'intéresse !!! Mais c'est énorme...tu as fais qqe chose pour les nippon que j'aurai forcément fait...donc je te remercie pour cette formidable idée...maintenant, ils nous aiment encore plus...
Putain me tarde le Japon !!!

-NTL- BE Patient boy !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strato
Français(e)
Français(e)
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   Jeu 12 Juil - 16:38

Ca ressemble plus ou moins à ça :

TFl
Zl
HlX
>T<

MDR !!!! Dsl, impossible à retranscrire en fait ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... et le réveil sonna ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
... et le réveil sonna ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Réveil] Réveil 70'
» [ Réveil ] Eveil Lumière de Philips
» Réveil et Alimentation
» [Lampe/réveil] Watt Time
» Réveil difficile après hibernation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BornToBe Around The World :: Forum :: Rêves, Sueños, Dreams-
Sauter vers: